07/02/2009

Les Armées du Conquérant

L’Arène et le Théâtre
Scène 6














En ce temps-là, les Armées du Conquérant partirent pour envahir le monde…












On ne savait qui ils étaient, d’où ils venaient, mais seulement qu’un jour
ils seraient là…










Parfois ils étaient arrêtés, quelques fois même ils reculèrent…








…mais toujours ils revenaient…








Cette magnifique BD en noir et blanc de Jean-Claude Gal et Jean-Pierre Dionnet paru au début des années 80 est apparut d'abord dans Métal Hurlant. Aujourd’hui elle est rééditée.

Un univers baroque, intemporel et fantastique, violent et inquiétant ou se mêlent magie, folie et carnage ; une sorte de « No Futur » à une époque indéterminée qui rappelle un peu celle des romains ou d’Alexandre, mais surtout celle, encore plus ancienne, sanglante et troublée de la Chaldée et de l’Assyrie avec les redoutables armées assyriennes, Sumer et Accad, Babylone, Tyr, Sidon et Ninive… les conquêtes meurtrières d’Assourbanipal ou Nabuchodonosor entre 600 et 1000 avant notre ère.
Il y a aussi du Conan le Barbare.
Des temps impitoyables où il ne semblait exister rien d’autre que la violence, la violence et encore la violence : massacres, pillages, torture… un monde de Ténèbres…!






Mais au-delà de la volonté conquérante, il règne dans cette BD un certain désenchantement, une impression de malaise, de civilisation sur le retour qui ne sait plus très bien pourquoi elle part à l’assaut du monde.

On aurait presque envie de faire un parallèle avec le monde occidental d’aujourd’hui sous certains aspects : puissance militaire formidable qui se heurte à une résistance invisible et sournoise permanente, indéfinissable et fuyante et qui s’épuise toute seule à force de combattre sans plus trop savoir pourquoi ou contre qui, ne trouvant peut-être plus suffisamment de raisons ou de motivations à sa propre existence...

Malgré un graphisme intéressant et un concept formidable, on reste sur sa faim, car le livre est une suite de Nouvelles plus ou moins originales. On aurait voulu un peu plus de développement car on n’a pas le temps d’entrer dans les histoires qu’on en est déjà sorti.

On ne sait rien : ni qui est « Le Conquérant », puisqu’il n’a pas de nom, ni qui sont les conquérants, ni d’où ils viennent et pourquoi… juste des moments puisés ça et là dans une immense aventure que l’on devine mais qu’on ne peut appréhender dans son déroulement ni dans le temps.







Pour autant la BD vaut le détour. Je l’avais lue autrefois et je l'avais appréciée. Je l’ai rachetée et c’est tout de même un vrai plaisir de s’y replonger.

On aurait attendu une suite plus conséquente aux Armées du Conquérant.

C’est en quelque sorte ce qui a été fait plus tard avec La Vengeance d’Arn et Le Triomphe d’Arn, beaucoup plus aboutis.



Vous trouverez ici un récapitulatif des 3 oeuvres.






























...Et en tapant les noms des Albums dans un moteur de recherche vous aurez de nombreux autres liens.





***************





C’était juste un petit post de curiosité pour le plaisir.

Je termine mon résumé de la Théorie girardienne et ça me prend beaucoup de temps.

Néanmoins, je pense que la Théorie de René Girard sera en ligne dans la semaine du 16 février.







Vous pourrez enfin tout savoir de la Violence et du Religieux archaïque, des mécanismes de Boucs émissaires et de la Théorie du désir mimétique.

Pour les passionnés de Défense et de Géopolitique, vous pourrez encore mieux comprendre les ressorts cachés du monde et du « pourquoi » des Rivalités violentes qui agitent les hommes depuis… La Nuit des Temps…








Bonne semaine à Toutes et à Tous de la part de votre Ménestrel et Gladiateur préféré….





















***************



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire