28/03/2009

Déshonneur et Trahison

L'Arène et le Théâtre
Scène 9









Bonjour mes Nobles amies et amis…

Vous connaissez maintenant votre Ménestrel préféré et vous savez combien je suis « un AAAAArtiste cool dans l’âme », comme on dirait aujourd’hui pour avoir l’air branché !









Mais ne vous y fiez pas. Je suis parfois aussi le Gladiateur en colère ainsi que je vous l’ai déjà prouvé.








Aujourd’hui, je vais donc à nouveau vous montrer les manifestations de cette colère.

Tous mes amis de la blogsphère spécialistes de Défense et de Stratégie ne peuvent avoir oublié l’épisode de Paris Match interviewant les Talibans responsables de l’Embuscade d’Uzbin en Afghanistan le 18 août 2008.

Il fut un temps, hélas révolu, une telle chose aurait été impossible et aucun journal n’aurait fait ce qui aurait été appelé de la Trahison envers son pays, de la Collaboration avec l’ennemi et un Outrage envers la mémoire et le sacrifice ultime de nos Soldats !






La rage vous prend parfois aux tripes devant l’impuissance que vous ressentez dans cette société médiocre et sans honneur.

On se demande quoi faire pour exprimer sa peine et sa reconnaissance aux Soldats de la République qui défendent nos valeurs dans l’indifférence générale (ou presque) d’une population égoïste, aveugle et déconnectée de certaines réalités du monde et devant la manipulation ou le silence criminel d’un milieu médiatique aux ordres volontaires du « politiquement correct » et de la « bien-pensance ».

Bref, je ne vais pas faire de grand discours car ce sont des sujets où, j’avoue, que la légendaire maîtrise de mes émotions a tendance à s’émousser quelque peu…

Je vous livre donc la lettre que j’ai envoyée à Paris Match à l’époque et qui, a elle seule, éclaire suffisamment mes sentiments ou plutôt, dirai-je, mon ressentiment et mon courroux.





***************








Mesdames et Messieurs,
journalistes, rédacteurs ou reporters de Paris Match,







J'ai beaucoup appris et avec passion la réalité douloureuse du monde en feuilletant inlassablement les vieux Paris Match des années 60 durant mes jeunes années.
Les rétrospectives remarquables et illustrées des deux Guerres mondiales, le Vietnam, la Guerre des Six jours, le Biafra et j'en passe... Certaines de ces images sont restées à jamais gravées dans ma mémoire : le souvenir d'un grand magazine de reportage piloté par des hommes extraordinaires et qui pouvait prétendre égaler Life.

Le monde a changé, vous aussi, et durant les années 70 vous avez perdu cette magie qui était la vôtre en devenant un « canard » de seconde ou de troisième zone pour « people » et public en mal de faits divers.
C'est ainsi, le monde ne s'améliore pas et vous suivez logiquement la courbe descendante. Soit.

Mais ce que vous venez de faire à propos de nos soldats morts en Afghanistan est ignoble et abject, et j'espère que vous en répondrez un jour d'une manière ou d'une autre devant les hommes ou devant d'autres instances.

Je suis un vrai républicain et je déteste les extrêmes. Mais je doute aujourd'hui de cette démocratie sans garde-fous qui torpille en permanence ses propres libertés et ses valeurs, celles conquises au fil des siècles au prix du sang de vrais héros aspirant à de nobles idéaux pour les générations à venir.

Aujourd'hui vous trahissez votre héritage et vos valeureux ancêtres en devenant complices d'idéologies totalitaires dont les militants sont des êtres vils indignes de l'humanité, des reîtres et des soudards moyenâgeux, des fanatiques archaïques qui n'ont rien à envier aux SS et qui martyrisent leur propre peuple.

Les choses, au départ les plus nobles, poussées jusqu'à l'absurde, peuvent aussi, hélas, accoucher de dérives dangereuses et suicidaires pour une civilisation. Ne pas faire n'importe quoi s'appelle la Clairvoyance, l'Ethique et la Responsabilité, la Fidélité à ses valeurs, l’Honneur et le Courage.

Je suis sûr qu'individuellement et collectivement, vous prétendez défendre ces libertés, à commencer par celle de la presse. Mais par ce genre de comportement écœurant vous les avilissez et les affaiblissez chaque jour un peu plus. Vous ne vous conduisez pas comme les dignes petits-fils de ceux qui ont donné leur vie afin que vous viviez en paix et dans une égalité de droits, mais comme des vautours voyeuristes uniquement préoccupés par le profit que vous rapportent vos ignominies.

C'est bien dans l'air du temps, celui d'une société qui à force de reniement et de relativisme moral en arrive à s'offrir en victime expiatoire à ses futurs bourreaux.
En un autre temps, vous auriez été des munichois, des vichystes et des pétainistes, pour ne pas dire des miliciens, des collaborateurs fascistes, staliniens ou nazis.

En ne condamnant pas des criminels, en ne célébrant pas, en n'honorant pas, en ne défendant pas la mémoire vos soldats devant de la Nation entière, de Nos Soldats morts en luttant contre la barbarie, vous les jeter en pâture une seconde fois au milieu des bêtes sauvages dont vous êtes aujourd’hui les « idiots utiles » ainsi que ceux d’un sinistre avenir.

Si vous rechercher la Paix dans le déshonneur, vous n’aurez toujours que la Guerre ET le Déshonneur.

Je ne vous salue pas

Pascal Delaunay
















***************









***************





4 commentaires:

  1. Enseignant Défense03/04/2009 09:25

    Je souscris entièrement à cette lettre envoyée à Paris-Match. Ce numéro avait provoqué une polémique dès sa sortie, et je pense que beaucoup de Français, sans s'exprimer comme vous le faites, vont dans le sens de ce que vous écrivez. Pour ma part, sachez, que pas plus tard que la semaine dernière j'ai longuement exposé à mes élèves la notion de guerre asymétrique. Dans cet exposé j'ai insisté sur la dimension médiatique de ce type de conflit qui porte le champ de bataille, désormais, au coeur des opinions publiques.

    Dans cette perspective, j'ai également beaucoup parlé de ce voyeurisme cynique, démagogique et méprisable qui a caractérisé Paris-Match à cette occasion, entre autres... C'est un grand plaisir de voir que nos réflexions vont dans le même sens, à savoir qu'une presse aussi méprisable, faisant si peu de cas du sacrifice de nos soldats, doit être condamnée.

    Croyez que je ne rate pas une occasion, les semaines de la presse qu'organise mon lycée par exemple, pour montrer aux élèves ce que vaut vraiment Paris-Match.

    Amicalement

    RépondreSupprimer
  2. Travaillant moi aussi dans le milieu de l'Education, j'aimerais qu'il existe un peu plus d'enseignants tels que vous, préoccupés des questions de Défense et de l'avenir de leur pays ; des adultes qui ne soient pas dans le déni "politiquement correct" de la Réalité du Monde, mas bien dans la lucidité des mécanismes et des rivalités de la Nature humaine. C'est tout un reconditionnement mental qu'il va falloir faire après 60 ans de reniement de soi masochiste et criminel... merci de votre témoignage.

    RépondreSupprimer
  3. Enseignant Défense04/04/2009 04:14

    Cher Pascal,

    Les ouvrages de Jean Sévillia "Historiquement correct" et "Le terrorisme intellectuel", si vous ne les avez pas encore lus, vous plairaient beaucoup...

    Très amicalement

    RépondreSupprimer
  4. Je vais les commander.... Etes-vous sur Paris ou dans quelle région ? Vous pouvez m'écrire au cas où sur mon mail en haut à droite sur mon blog : crystaal@noos.fr
    Connaissez-vous Défense et Démocratie ? Un site qui est dans mes liens... ça vous intéressera.
    Merci et à bientôt

    RépondreSupprimer