20/04/2009

La "Saint-Cyrienne"

L'Arène et le Théâtre
Scène 11







Il y a parfois de belles surprises qui vous font chaud au cœur.






Figurez-vous qu’il y a un mois environ, je postulais sur le blog de la Saint-Cyrienne afin de savoir s’ils seraient intéressés de me mettre dans leurs liens. Oh, bien sûr, je le faisais juste pour la forme sans imaginer un seul instant que les élucubrations d’un pauvre Ménestrel, fût-il un peu Gladiateur, pourrait attirer le regard de professionnels de la défense et de militaires tels que les St-Cyriens.

Eh bien mes amis, je me trompais ! Voilà que je viens de recevoir leur approbation et que votre site préféré se trouve maintenant dans les liens de la Saint-Cyrienne !!!

Incroyable mais vrai ! J’en suis encore tout retourné à l’instant où je vous parle !








Remarquez que j’avais déjà eu de beaux compliments de la part des gens du Ministère de la Défense lorsque j’avais parlé de leur site : Solidarité Défense.

J’avais même fait remarqué à l’occasion que les militaires étaient étrangement plus ouverts que les artistes : en effet, les premiers me félicitaient d’être un artiste défendant les valeurs de notre belle République alors que les seconds crient à l’infamie et au fascisme dès qu’on parle de Défense, de drapeau, d’armée, de guerre, de gloire et d’héroïsme, d’honneur et de fidélité…. Bref, c’est assez consternant mais c’est ainsi.

Alors je ne vous dis pas à quel point je suis un peu fier !






Je n’aurais sûrement jamais la Médaille des Arts et des Lettres, mais je ne serais pas étonné, à ce train-là et dans ce monde à l’envers, d’être honoré un jour de la Médaille militaire ou de la Légion d’honneur à titre militaire pour mes quelques activités artistiques !






En tout cas, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, je confirme qu’aujourd’hui, un artiste débutants dans la chanson, le cinéma ou ailleurs qui ferait part de son patriotisme, de son amour de la France et des valeurs républicaines, serait impitoyablement exclu du milieu et n’aurait aucune chance de faire carrière !






C’est triste à dire, mais c’est ainsi. Le milieu artistique en général en un milieu d’hypocrites qui ne pensent qu’à l’argent, à la gloire et à leur ego surdimensionné, qui pleurent sur les misères qui sont dans l’air du temps parce que c’est un fond de commerce et qu’il faut avoir l’air « gentil », qui crient à l’injustice permanente et se prétendent près du « peuple » alors qu’ils gagnent des millions et s’en foutent royalement, qui hurlent à la dictature pour un oui ou pour un non, mais bien sûr, crachent allègrement sur les valeurs qui pourtant leur permettent cette liberté illégitime chèrement acquise par leurs ancêtres…




Bon, aller, mes nobles amis, je me répète, on ne va pas se faire mal. Je ne dis pas cela par jalousie ou par aigreur, seulement par déception. Il est dommage que des gens, pour certains, médiatisés tels des demi-dieux, n’aientt pas envie d’avoir une influence un peu plus positive pour l’avenir de leurs propres enfants et de leur Nation… mais c’est ainsi et parfois, bien que connaissant les contradictions de la Nature humaine, je me demande comment on a pu arriver à un tel renoncement et à un tel nihilisme !
Pour cette raison, j'ai une estime infinie pour Ceux qui "servent" et non Ceux qui "se servent" !






Tout le monde connaît Saint-Cyr, L’Ecole Spéciale Militaire, la grande école militaire française et ses St-Cyriens et St-Cyriennes défilant majestueusement sur les Champs-Elysées, leur célèbre Shako et « casoar » sur la tête. Quel effet !






L’école fut fondée par Bonaparte Premier Consul le 1er Mais 1802 pour la formation des officiers.




Sa devise :



« Ils s’instruisent pour vaincre »


Magnifique !
Ah oui, mes amis, j’ai dû rater ma vocation militaire, ça il n’y a pas de doutes !!!

J’ai en tout cas la plus grande admiration pour cette élite de l’armée française à qui je souhaite de continuer à former des officiers de qualité, imaginatifs et efficaces.

Nous lui devons le Grand Charles, le Général Leclerc et bien d’autres…





Vous trouverez ici un historique rapide de l’Ecole et de ses heures de gloire.

Nombre de devises des unités françaises historiques et actuelles.

St-Cyr sur le site officiel du Ministère de la Défense .

Les Grands St-Cyriens sur Wikipédia (à la fin).

Dommage qu’il manque mon préféré : Dimitri Amilakvari ! Le Héros de Bir Hakeim sous les ordres de qui servit Pierre Messmer. Amilakvari est mort à El Alamein à l'âge de 36 ans. Un homme admirable, un de ces étrangers fiers de servir la France au point de dire que la seule façon de la remercier c'est de lui donner sa vie. C'est ce qu'il a fait. Merci Dimitri.








***************








La Gloire


Voulant voir si l'École était bien digne d'Elle,
La gloire un jour, du ciel, descendit à Saint-Cyr.
On l'y connaissait bien ce fut avec plaisir
Que tous les Saint-cyriens reçurent l'immortelle.
Elle les trouva forts. Ils la trouvèrent belle.
Après trois jours de fête, avant de repartir
La Gloire voulant à tous laisser un souvenir
Fixa sur leurs shakos des plumes de son aile.
Ils portèrent longtemps ce plumet radieux.
Mais un soir de combat, prêt de fermer les yeux,
Un Saint-cyrien mourant le mit sur sa blessure
Afin de lui donner le baptême du sang.
Et depuis nous portons, admirable parure,
Sur notre shako bleu, le plumet rouge et blanc.








Merci à la Saint-Cyrienne

















***************


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire