10/01/2010

Maison d’édition 11ème Retour




Editions Jean-Paul Bayol – décembre 2009



Mes amis, finalement, pour Décomposition, mon second roman, l’année 2009 s’est plutôt bien terminée.
Figurez-vous que pour la première fois, après 10 refus par les plus grandes maisons d’éditions de France et de Navarre, sans même la moindre critique sur mon travail, un éditeur se comporta enfin de manière professionnelle et avec une extrême courtoisie.

C’est un petit éditeur qui se trouve dans le sud de la France et se nomme Jean-Paul Bayol. J’avais entendu parler de lui et en septembre, un peu au culot, je pris ma plume d’oie pour lui écrire. Il me répondit gentiment et nous échangeâmes quelques mails à la suite desquels il décida de lire mon livre, tout en étant certain de ne pouvoir le publier eu égard aux 500 pages qui représentent un investissement trop lourd pour une modeste structure.

Mi décembre il m’écrivait qu’il avait lu mon roman mais ne s’autorisait pas à le critiquer vu qu’il était effectivement trop gros pour lui.
Alors je le priais de me faire tout de même quelques remarques et finalement c’est ce qu’il fît avec des précautions de langage et une modestie qu’il est bien rare de remarquer de nos jours.

Pour la première fois une personne du métier me disait qu’il « avait pris beaucoup de plaisir à lire mon livre », tout en me faisant nombre de critiques judicieuses.
Je l’en remerciais chaleureusement.

Voilà mes amis, votre Ménestrel n’est pas si mécontent et si c’est là mon 11ème Refus, du moins est-ce un refus qui met un peu de baume au cœur puisqu’un peu d’attention fut portée à un long travail d’écriture.

Il existe tout de même de temps en temps en ce monde des hommes et des femmes possédant une conscience professionnelle, de la curiosité et du respect pour ceux qui s’évertuent, dans l’ombre, de faire vivre leur imaginaire dans la longue solitude de leurs heures de travail…









Pour la peine et pour ce début d’année, vous aurez donc un extrait de Décomposition….




***************

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire